J’aime – Cie Lucie Warrant

Présentation de la pièce
Théâtre solo

J’aime, c’est une unique phrase sans ponctuation formulée par une femme qui dit ce qu’elle aime avec l’homme qu’elle aime. Elle aime cet homme et dit tout ce qui fait qu’elle l’aime lui aujourd’hui. Elle explore au fond d’elle-même son sentiment et complète méticuleusement l’énoncé. Elle cherche à être la plus précise, la plus exhaustive possible. 

Elle aime et décrit attentivement ce qui la touche, la bouleverse, la tient en vie au moment où elle parle. Les gestes simples, la vie qui passe. Ce n’est pas un amour aveugle. Elle ne recherche aucune perfection ni appropriation. 

Aimer lui fait voir la beauté dans ce qui est, ce qui palpite. Les petits et les grands événements, les actes futiles ou courageux, les obsessions et les travers, les petites lâchetés et les grands sentiments, les arrangements et les mensonges, les socles et les gestes qui comptent, bref la vie dans sa plus grande et troublante complexité. 

Et en disant ce qu’elle aime, qui elle aime, comment elle aime, elle se déclare, elle se raconte et avec courage elle s’annonce.

J’aime c’est une femme qui parle seule en scène dans un espace tout à la fois domestique et poétique, faits d’ombres et de lumières. 

Elle aime, c’est sa manière d’être au monde.

Équipe artistique

Spectacle réalisé par Nane Beauregard

Adaptation, mise en scène et jeu Laure Werckmann

Collaboration à la mise en scène Noémie Rosenblatt

Lumière Philippe Berthomé

Musique Olivier Mellano

Costumes Christian Lacroix

Construction Espace  Angeline Croissant

Régie Angeline Croissant & Olivier Fauvel

Partenaires & Production

Production La compagnie Lucie Warrant / Artenréel#1

Administration de Production Artenréel#1 – Joël Beyler

Coproductions (en cours) TAPS – Théâtre actuel et public de Strasbourg

Coproduction (en cours) Théâtre de La Cité – CDN de Toulouse

Aides

Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est

La Ville de Strasbourg

Présentation de la compagnie

LA COMPAGNIE LUCIE WARRANT

Est née du désir d’une actrice, Laure Werckmann, de porter à la scène sa vue et d’en faire un geste théâtral singulier. Ainsi la compagnie Lucie Warrant explore la place de l’interprète comme sujet, garant et bâtisseur de l’espace scénique. 

LA COMPAGNIE LUCIE WARRANT

Situe le travail de l’interprète comme celui d’un chercheur de « vrai ».  Le « vrai » de ce qui nous agite, de ce qui nous meut, de ce qui fonde notre désir. 

LA COMPAGNIE LUCIE WARRANT

Pose comme hypothèse que le « vrai » se loge dans et entre. Dans les interstices, dans les espaces intermédiaires, dans les échos et les reflets. Entre le personnage et son interprète, entre le public et les acteurs, entre l’ombre et la lumière. 

LA COMPAGNIE LUCIE WARRANT

S’appuie sur la fiction et l’infime déformation du réel pour débusquer le « vrai ». 

Alors… La compagnie Lucie Warrant souhaite : 

METTRE AU CENTRE du plateau le sensible, porté par l’acteur, l’actrice.

FAIRE de ce qui affecte le corps et les sens, la mesure de la connaissance.

TRANSMETTRE cette vue courbe, inexacte, subjective, capable de témoigner du sujet par le sujet.

RENCONTRER le public avec l’émotion comme véhicule.

Prélude n°1

Prélude n°2

artenreel-diese-1-email Laure Werckmann

artenreel-diese-1-email Lucie Warrant

SHARE