Des hommes peu ordinaires – Compagnie Aboudbras

Deux histoires de Jean Claude MOURLEVAT qui nous entraînent dans un univers tendre et surprenant.

Elles sont présentées dans un théâtre ambulant : sous forme de théâtre de marionnettes, théâtre d’objet et rouleau illustré.

« L’homme qui levait les pierres »

« Ruper Oaza est l’homme le plus fort du monde. Chaque dimanche, sur la place du village, il soulève une énorme pierre devant la foule rassemblée. Petit et malingre, Peio est fasciné par la force de Ruper Oaza et rêve de le remplacer un jour. Ruper accepte de lui donner des leçons… sans pourtant lui faire toucher la moindre pierre ! »

« L’homme à l’oreille coupée »

« Dans un port de Norvège, un vieux marin raconte chaque soir comment il a perdu l’oreille qui lui manque. Mais ce n’est jamais la même histoire ! A l’écouter, il a eue mille vies et l’a perdue mille fois, cette fameuse oreille…
Qui saura un jour la vérité ? Personne sans doute, mais quel conteur ! »

(Edition Thierry Magnier)

artenreel-diese-1-website artenreel-diese-1-youtube artenreel-diese-1-facebook artenreel-diese-1-instagram

© Compagnie Aboudbras

Équipe artistique

Conteuse marionnettiste : Jessica BLANC
Mise en scène : Jérôme SAINT-MARTIN

Production

Artenréel#1

Présentation de la compagnie

La compagnie Aboudbras développe la relation entre deux univers particuliers: celui du conte et celui de la marionnette. S’adressant autant aux enfants qu’aux adultes, elle explore l’oralité et l’univers des contes et des histoires en relation avec les arts de la marionnette et les formes visuelles. Ce travail s’accompagne d’une utilisation de la voix et du chant, du corps et de la danse, faisant ainsi la part belle à la dimension humaine.

Le répertoire de la compagnie intègre des contes d’ici et d’ailleurs ainsi que des poésies et des textes d’auteurs proche de la littérature orale. Ce sont des paroles et voix qui souvent nourrissent une profonde réflexion sur l’humain et son rapport au monde.

SHARE

No Comments