artenreel-diese-1-collectif-voix-point-comme

Compagnie Voix Point Comme

La compagnie Voix Point Comme…, créée en 2000 à Strasbourg, est un collectif d’artistes professionnels « hétéroclites » : chanteurs, musiciens, gens de théâtre, danseurs, plasticiens….

La Compagnie

Sa vocation est de mettre en commun leur passion en créant des spectacles où se croisent leurs différentes disciplines. Les créations de Voix Point Comme…, de par leur éclectisme et leur originalité, sont destinées à être présentées dans des lieux « classiques » ou dans des cadres plus inattendus afin de favoriser la proximité et l’échange avec tous les publics.

Artistes Associés
Cathy Bernecker (L’heure d’alsacien)
Xavier Boulanger (L’ombre blanche)
Tobias Kempf (L’heure d’alsacien)
Fabrice Kieffer (L’ombre blanche,Le vent du diable)

artenreel-diese-1-websiteartenreel-diese-1-facebook


Les spectacles de la compagnie
Bobok

artenreel-diese-1-bobok

Bobok, la nouvelle de Fiodor Dostoïevski, est une histoire fantasmagorique de cimetière, extravagante et quasi surréaliste où les morts revivent sous terre et constituent un nouveau microcosme social mettant à bas la hiérarchie du monde d’en haut.

Mise en scène et adaptation Christian Rätz
Jeu Laurent Dolci
Réalisation sonore
Romain Muller et Xavier Fassion
Lumières Alexandre Rätz

Avec les voix de :

Lebeziakov (bureaucrate) Sébastien Dubourg
Alexandre Dimitri Piervoïdov (Général) Xavier Boulanger
La commerçante Margot Chan
Nastasia Philippovna Blanche Giraud Beauregard

Baron Piotr Petrovitch Klinievitch Jean Lorrain
Athase, le jeune homme malade Xavier Fassion
Andreï Yvanitch, le chanteur d’opéra Riccardo Di Napoli
Le conseiller d’état Vassili Rafine Gabriel Micheletti
La jeune fille Lenotchka Kalyani Meyer

L’heure d’alsacien – Àll die Sproche

artenreel-diese-1-heure-alsacien

Ce spectacle puise dans toute l’œuvre de Weckmann. André Weckmann est un auteur alsacien majeur et incontournable. Il a été un défenseur acharné de sa langue maternelle et grâce à la qualité littéraire de sa poésie il a toujours tiré la langue alsacienne vers le haut.

Textes d’André Weckmann
Mise en scène Christian Rätz

Avec Cathy Bernecker, Régine Westenhoeffer, Jean Lorrain et Tobias Kempf

Musique Romain Pivard, Vincent Posty
Réalisation vidéo Hector di Napoli
Lumière Alexandre Rätz
Régie vidéo Philippe Lux
Son vidéo Gabriel Schnetz
Lumière vidéo Élise Roy
Costumes Élisabeth Kinderstuth
Construction Jean Claude Stoll (Atelier Au fil du bois)

L’ombre blanche

artenreel-diese-1-ombre-blanche

La scène représente une salle de banquet, un peu partout sont suspendues des guirlandes en papier ainsi que des guirlandes d’ampoules électriques. La fête est finie.

Poèmes : Heinrich Heine
Musique : Robert Schuman

Mise en scène : Christian Rätz

Xavier Boulanger, jeu
Marie-Noële Vidal, contralto
Antje Schur, chorégraphie et jeu
Sébastien Dubourg, piano
Fabrice Kieffer, accordéon
Alexandre Rätz , lumières

Direction artistique du projet : Christian Rätz

Le vent du diable

artenreel-diese-1-vent-diable

La cathédrale est plantée là devant nous dans toute sa majesté, sa splendeur nous écrase et un vent froid souffle tout autour d’elle.
Ce phénomène étrange vaut bien une histoire…

Texte et mise en scène Christian Rätz
Composition musicale Fabrice Kieffer, Romain Pivard
chant et jeu Marie Noële Vidal, Jean Lorrain
Romain Pivard saxophone
Fabrice Kieffer accordéon, vielle à roue
régie Alexandre Rätz
régie son Sébastien Bauer
marionnettes Laurent Olivier Filou
perruques Hélène Wisse
construction décor Jean Claude Stoll

Café de Chinitas

artenreel-diese-1-cafe-chinitas

Las Morillas de jaen, Zorongo, Duermete ninito mio, Las tres hojas, Romance de Don Boyso, Nana de Sevilla, Anda Jaleo, El café de Chinitas…

“ C’était la peine même qui chantait derrière un sourire… ”
– Federico García Lorc

Ces chansons andalouses, Federico les apprend des lèvres de son père et de sa tante Isabel, qui savent si bien les fredonner en s’accompagnant à la guitare. Il y a aussi une petite taverne sous les murs de l’Alhambra, où Federico se laisse envoûter et surtout prend des notes !
Une voix d’alto et une guitare se rencontrent autour des poèmes et des chansons de Federico García Lorca infiniment touchantes et vivantes, inspirées du cante jondo, « chant profond » andalou qui a bercé son enfance à Grenade.

Marie Noële Vidal, contralto
Judith De la Asunción, guitare

Anirniit

artenreel-diese-1-anirniit

Deux femmes face à face, les yeux dans les yeux, leurs lèvres se répondent. Dans une joute de gorge, entre chant katajjait inuit et chant lyrique occidental, deux voix profondes et envoûtantes se mêlent. Un cercle féminin invoque les esprits de Silla, déesse des intempéries et de Sedna, sirène à la chevelure tentaculaire.

Marie-Pascale Dubé, comédienne
Marie Noële Vidal, contralto
Luc Benoit, piano
Sylvain Sicaud, mise en scène

SHARE